Le shilajit : un exsudat, qu’est-ce au juste ?
Le shilajit : un exsudat, qu’est-ce au juste ?

Le shilajit : un exsudat, qu’est-ce au juste ?

Si votre médecin vous parle d’exsudat, vous devez comprendre qu’il s’agit d’un liquide organique qui suinte d’une plaie enflammée. En botanique, un exsudat est un liquide qui suinte d’un végétal. Le Shilajit, quant à lui, c’est une matière bitumineuse, composée de matière organique, qui suinte d’un minéral qui l’emprisonne.


En médecine ayurvédique, le Shilajit est considéré comme un rasayana, terme qui a plusieurs significations en sanscrit, mais dont l’idée première est celle de rajeunissement, qu’il faut comprendre dans le sens de régénérescence. Il est souvent lié à un régime « sattvique » bénéfique aux convalescents ou après une cure pour éliminer les toxines.


Le Shilajit contient de nombreux minéraux et oligo-éléments ainsi que de l’acide humique, mais aussi et surtout de l’acide fulvique, un élément végétal qui est devenu très rare dans les fruits et légumes que nous consommons de nos jours. Pourtant, il a un effet bénéfique sur notre santé en éliminant les toxines et en régénérant nos cellules, ce qui renforce notre système immunitaire.