Doshas & sous Doshas
Doshas & sous Doshas

Doshas & sous Doshas

L’Ayurveda nous entraine dans un monde très particulier

L’Ayurveda nous entraine dans un monde très particulier, une façon d’appréhender la vie qui peut paraître incompréhensible à celui qui refuse d’abandonner ses certitudes. Cet art de vivre a traversé les millénaires malgré les invasions qui ont causé l’affaiblissement des cultures du sous-continent Indien. La pensée des « Rishis », ou voyants de l’Inde ancienne, nous firent don de leurs observations sur les fondements de la vie, qu’ils organisèrent en un système nommé Ayurveda, « ayur » pour vie et « veda » pour science ou connaissance. L’Ayurveda, qui nous arrive après un long voyage dans le temps de plus de 5000 ans, est à l’origine une culture orale transmise de génération en génération.
L’Ayurveda a pour vocation d’apporter le bonheur et la santé à tous, même les plus démunis, c’est sûrement ce qui explique cette joie de vivre que l’on constate en parcourant l’Inde à la rencontre de populations pauvres mais souriantes et avenantes. De nos jours, de plus en plus d’occidentaux découvrent l’Ayurveda, tout comme le yoga et la méditation, disciplines d’une même culture et qui ont pour origine la même philosophie.


La phytothérapie doit beaucoup à l’Ayurveda

La phytothérapie doit beaucoup à l’Ayurveda qui a influencé toutes les médecines, qu’elles soient perse, arabe, chinoise ou occidentale. Dioscoride, médecin et phytothérapeute grec qui vécut au 1er siècle, découvrit les plantes Indiennes par l’intermédiaire de marchands arabes qui venaient commercer en Grèce. Il rédigeât le fameux traité « De Materia Medica » qui fût utilisé en Europe jusqu’au XVIème siècle.
Le premier concept avec lequel nous nous familiarisons lorsqu’on commence à s’intéresser à l’Ayurveda, c’est celui des doshas. Ils sont trois : Vata, Pitta et Kapha. Ce ne sont pas des objets, ni des êtres vivants, non, rien de tout ça. On ne peut donc ni les voir ni les toucher, ni même les décrire, mais on peut comprendre leurs caractéristiques en appliquant le principe ayurvédique des cinq grands éléments. En effet, l’Ayurveda a théorisé le fait qu’il existe dans l’Univers cinq grands éléments : l’Air, le Feu, l’Eau, la Terre et l’Ether ou (Espace) et que chaque doshas est une combinaison de deux de ces cinq grands éléments.
En médecine ayurvédique on définit les doshas comme étant des humeurs ou énergies vitales. Toute chose matérielle ou immatérielle est de l’énergie qui se compose des trois doshas dans des proportions qui diffèrent, c’est pourquoi il n’existe pas dans la nature deux êtres vivants parfaitement semblables, nous sommes uniques dans l’univers. Les explications sur les doshas se compliquent, lorsque l’on découvre qu’en réalité, les doshas ne sont rien d’autre que différents aspects d’une même énergie, raison pour laquelle ils sont toujours ensemble.


La matière n’est rien d’autre que de l’énergie

Comme la science moderne le confirme, la matière n’est rien d’autre que de l’énergie et ce qui nous parait solide, n’est qu’une apparence statique de courants innombrables se déplaçant subtilement. Les équilibres doshiques se modifient sans cesse dans notre organisme ainsi que dans notre esprit. Nous sommes traversés sans cesse par des sentiments, des sensations ou des douleurs, dont la cause n’est pas diagnosticable par la médecine allopathique, alors que vous les ressentez. Selon l’Ayurveda, notre état d’esprit a une grande influence sur notre santé, cette affirmation commence à être acceptée par la science moderne, mais ce ne fût pas toujours le cas.
Le médecin Ayurvédique cherche à diagnostiquer le ou les déséquilibres doshiques de la personne à traiter et à agir pour la rééquilibrer. Ces déséquilibres ont des répercussions sur notre santé, mais aussi sur notre état psychologique et donc sur notre sentiment de bonheur ou de malheur. Lorsque nous ressentons des troubles doshiques, notre comportement peut entrainer un déséquilibre de tous ceux que nous côtoyons. C’est pourquoi, une bonne connaissance de l’Ayurveda est bénéfique pour notre santé, notre moral, mais aussi pour tous ceux qui nous entourent, personnes humaines, mais aussi tout autre être vivant (animaux, végétaux, environnement…).
Les Rishis qui créèrent les principes de l’Ayurveda, se basèrent sur les qualités des cinq grands éléments pour définir celles des doshas. En effet, nous pouvons aisément comprendre que : l’eau c’est froid et clair ; le feu chaud et léger et que la terre est lourde et statique. Donc chaque Dosha a les qualités des deux grands éléments qui le compose. En rapprochant ces qualités aux caractéristiques du sujet étudié, nous pouvons connaître sa constitution ayurvédique. L’Ayurveda est une médecine subtile, chaque dosha a cinq sous-doshas, qui permettent d’affiner la compréhension des troubles dont souffre la personne à traiter. Les sous-doshas représentent des processus biologiques spécifiques et/ou des organes associés à chaque dosha.

Pour en savoir plus sur chaque dosha et sous-doshas :