Comment se définit notre constitution ayurvédique
Comment se définit notre constitution ayurvédique

Comment se définit notre constitution ayurvédique

Avez-vous observé que l'Ayurveda voit la vie aux couleurs des doshas ?
Le piment donne du Pitta, telle morphologie est Vata, ce climat est Kapha… Bref tout devient doshas autour de soi.
Et effectivement la compréhension de l’Ayurveda repose principalement sur la connaissance intime de ce que sont les trois doshas : Vata, Pitta et Kapha. Que ce soit pour définir nos fonctions biologiques, les activités et l’alimentation qui soutiennent la santé, tout est un rapport d’équilibre entre les qualités des doshas.
Découvrons ou redécouvrons ce que ces termes utilisés il y a 5000 ans nous enseignent sur la vie.

Les doshas

Le sens des termes sanskrits varient en fonction du domaine pour lequel ils sont utilisés. Ainsi le mot « dosha » n’est pas réservé au registre de la physiologie en Ayurveda, il est utilisé pour nommer la composition du sujet qui est observé sous nos yeux.

De quoi est fait un dosha ?

N’oublions pas que l’Ayurveda repose sur l’observation de la nature et ses implications sur l’être humain. Ainsi du microcosme au macrocosme tout est composé des 5 éléments, les Panchamahabutas : Terre, Eau, Feu, Air et Ether ou espace. Toutefois il ne s’agit pas d’éléments statiques, ils correspondraient respectivement aux états solides, liquides, radieux/fusion, gazeux et éthériques.
Ces 5 forces naturelles (Panchamahabutas : Terre, Eau, Feu, Air et Ether ou espace) ont des influences que nous percevons par nos 5 sens. Certains éléments ont des qualités froides d’autres chaudes, humides ou sèches, etc. En tout, une vingtaine de qualités primaires, appelées Gunas, nous aident à définir les atouts du sujet que nous observons.
Toute chose créée dans ce monde est composée des Panchamahabutas dans des proportions variables et ayant des Gunas, des qualités propres à elle.
La notion de dosha vient corréler les Panchamahabutas et les Gunas. Les doshas Vata, Pitta et Kapha représentent des principes fonctionnels qui animent le sujet observé par les qualités et les éléments dont il est créé.
Vata incarne les valeurs des éléments Air et Ether. La réunion de ces deux éléments annonce des qualités sèche, légère, froide, rugueuse et mobile.
Pitta fait référence au Feu et à l’Eau dans la plupart des traditions védiques et les qualités associées sont la pénétration, la chaleur, l’odeur forte, provoquant de la liquidité.
Quant à Kapha qui est habité de la Terre et l’Eau, il marque l’onctuosité, le froid, la lourdeur, l’humidité, la lenteur.
Chaque créature vivante contient les trois doshas car elles sont interdépendantes. Kapha est la matière dense et donne le support d’existence, Pitta permet la construction et la transformation et Vata permet la mobilité et le changement.

Les doshas dans le corps humain

Il y a plusieurs manières de comprendre la conception du corps humain. On peut l'observer selon l'angle structurel, chimique, biologique comme le fait la médecine moderne.
L'Ayurveda définie le corps humain comme un système pourvu des trois principes fonctionnels Vata, Pitta et Kapha qui se retrouvent dans tous les domaines, physiologie, biochimie, stimulations nerveuses et aussi activité mentale, émotionnelle. Les doshas sont les principes fonctionnels appelés communément humeurs biologiques.
Vata est la mobilité, le rythme métabolique. Il est présent dans tous les mouvements du corps, la respiration, les éliminations, l’activité cérébrale et muscles, le rythme cardiaque, la vocalisation, la circulation.
Pitta est la métabolisation. Il est présent par la température du corps, la digestion, l’assimilation, la force musculaire, la pigmentation de la peau, et l’intelligence.
Kapha est la structure. Il constitue la densité des tissus, l’endurance de l’organisme à l’effort, la lubrification, la souplesse, la mémorisation.
Vata, Pitta et Kapha couvrent non seulement les fonctions physiologiques mais aussi les caractéristiques psychologiques de l’individu. Il est important de noter que dans ce modèle fonctionnel, il n'y a pas de hiérarchie des doshas et qu’ils sont interdépendants. La santé de l’organisme dépend de l’équilibre des 3 doshas.

Prakriti

Dans son sens littéral Prakriti ou Prakruti (selon les transcriptions) désigne la Création Originelle, du préfixe sanskrit « pra » signifiant « originel » et « kruti » signifiant « création ».
Rapportée à l’être humain, Prakriti est la constitution physiologique et psychologique se manifestant au moment de notre conception que nous appelons communément constitution de naissance. La répartition spontanée des doshas Vata, Pitta, Kapha à ce moment-là est notre équilibre pour toute notre existence.
On dénombre 7 grandes familles de constitution V,P,K,VP,PK,VK,VPK. Mais les proportions de Vata, Pitta, Kapha donnent une combinaison infinie de possibilité faisant de chacun un être unique. Rares sont les personnes ayant une constitution dont un des doshas est fort dominant par rapport aux autres. Comme il est aussi rare d’avoir une constitution avec une répartition égale des trois doshas.
Que ce soit dans le travail, les activités physiques, la qualité du sommeil et les rêves, la gestion de l’argent, la parole, le sexe, tout sera révélateur de la répartition de nos doshas, c’est-à-dire notre Prakriti.
Cette lecture de nous-même par le prisme des doshas nous confirme souvent dans nos intuitions sur ce que nous sommes et vers où nous devons nous diriger dans nos activités professionnelles, relationnelles, notre lieu de vie, notre type d’alimentation et cela afin de vivre en harmonie avec ce dont on est fait.
Notre Prakriti est par métaphore la maison dans laquelle nous vivons. L’entretenir, la nettoyer permet d’y vivre confortablement et longtemps.

Comment connaître notre constitution de naissance (Prakriti) ?

Bien sûr nous pouvons trouver facilement une multitude de questionnaires ludiques qui permettront de nous familiariser avec les tendances des doshas sur la morphologie, le caractère, l’appétit... Cela satisfait bien notre côté cartésien de pouvoir nous placer dans une case mais nous laisse souvent avec des doutes.
Afin de déterminer la Prakriti et confirmer votre compréhension, mieux vaut s'adresser à un praticien d'Ayurveda. La prise du pouls, l'observation de la langue, la texture de la peau, des ongles et bien sûr des questions ciblées pour corroborer l’ensemble sont des moyens de lecture sûrs pour connaître une Prakriti.

Vikriti

Au sens littéral Vikriti signifie « après création », c’est l’état de nos doshas à un moment donné.
Encore une fois les termes sanskrits ne doivent pas être enfermés dans un seul mot français ou anglais de peur de faire très vite des raccourcis menant à de mauvaises conclusions.
Aussi le terme « dosha » n’est pas réservé au registre de la Prakriti.
Vata, Pitta et Kapha sont des fonctions qui soutiennent le corps lorsqu’elles sont en équilibre mais qui le détruisent lorsque leur équilibre est rompu. Voici pourquoi l’autre signification du terme « dosha » est « ce qui peut devenir vicié ».
C’est dans cette direction qu’en Ayurveda, lorsque nous parlons de Vikriti, nous portons notre attention. Observer la Vikriti sous entendant chercher les déséquilibres et les qualifier en excès de Vata, Pitta ou Kapha. Car nul n’est parfait, l’environnement matériel et humain dans lequel nous évoluons influence en permanence les doshas, amenant l’un ou l’autre à avoir trop de force et déstabilisant notre équilibre qui correspond à notre constitution de naissance (Prakriti).
Une augmentation des valeurs Vata amènera un changement dans les fonctions Pitta et Kapha. Comme si nous avions une balance à trois plateaux.
Si Vata augmente, la sécheresse induite réduira la propriété onctueuse de Kapha et affectera les fonctions qui lui sont associées. Par exemple, si cette sécheresse se porte sur les régions articulaires cela induira une diminution de la qualité du liquide synovial qui dans le temps provoquera des frictions trop fortes et une inflammation de l’articulation.

Rétablir l’équilibre

Bien que connaître sa Prakriti soit important car il s’agit de notre zone d’équilibre, observer Vikriti est tout aussi primordial pour concevoir un programme de retour à l’équilibre.
N’oublions pas que nous pouvons intervenir sur ce qui provoque les déséquilibres. Et une fois ces déséquilibres retirés notre organisme revient naturellement à ses valeurs de fonctionnement Prakriti.
Un des principes pour corriger l’excès d’un des doshas est d’amener des qualités opposées. L’équation serait simple avec 2 données, mais nous avons 3 doshas ayant une dizaine de qualités chacun.
Donc une fois Vikriti identifiée, nous devons observer les autres paramètres qui concourent à augmenter ou diminuer les déséquilibres. L’âge, l’environnement de vie, la saison, l’alimentation, tout cela influence notre organisme et peut permettre d’améliorer la santé en y ajoutant les soins et la phytothérapie adaptés. Bien entendu cela demande patience et expérience. C’est aussi là que nous pouvons vérifier l’aspect holistique de l’Ayurveda.
La vision de l'Ayurveda semble, de prime abord, tout à fait évidente, harmonieuse, vertueuse ; puis en approfondissant les aspects techniques, les métaphores employées de l’Eau, la Terre, les humeurs biologiques, etc. devient complexe et hasardeuse. Comme toute discipline, c’est en sublimant les aspects techniques que nous trouvons son essence. Pour comprendre ce point clé des doshas en Ayurveda, nous sommes incités à nous rééduquer dans les perceptions de nos 5 sens. Leurs précisions extraordinaires nous transmettent les informations les plus utiles pour entretenir notre santé et profiter d’une existence harmonieuse.


Bonne méditation !

Fabien Correch

Praticien et formateur en Ayurveda

www.espace-ayurvedique.fr