Mon voyage en Inde, Octobre 2023
Mon voyage en Inde, Octobre 2023

Mon voyage en Inde, Octobre 2023

Je rentre de voyage, un mois en Inde, logée dans des familles, une immersion complète, un dépaysement total, une expérience incroyable  !
J'ai partagé la moitié de mon séjour avec un groupe de Français au départ de Paris. Nous sommes une dizaine, membres de l'Association « Perspectives Asiennes » basée à Paris dont le but est de faciliter les échanges avec l'Inde.

Le programme était riche, visites de musées, d’écoles et Université, de temples, de mosquées, les palais, l’Ashram de Gandhi, les villages d’artisans, les balades en villes, les marchés, l’initiation au yoga…puis le soir dans nos familles, des moments de partages en toute simplicité. Nous avons passé 3 jours à Mumbai, une semaine à Ahmedabad dans l’état du Gujarat, 3 jours à Udaipur dans le Rajasthan.

Le séjour a débuté en plein festival de « Navarati », neuf nuits de danse pour célébrer l’énergie féminine « Shakti », principalement représentée par la déesse Durga. Ce festival est une véritable explosion de couleurs et de joie !

Après avoir quitté le groupe de français, j’ai poursuivi mon voyage en solo en rendant visite à mes amis Indiens que j’avais hébergé ici en Dordogne un an plus tôt. Mon plus beau souvenir reste la visite du site de Palitana, le haut lieu de pèlerinage du Jaïnisme avec ses 863 temples édifiés en haut d’une colline et accessible par un escalier de presque 4000 marches. Le pèlerinage est un temps fort mais la dévotion en Inde s’expérimente au quotidien, à travers la prière, le yoga, la méditation, la pratique des arts, la danse, la musique, le chant mais aussi la préparation des repas.

Ici, j'ai compris le sens sacré de l'ayurvéda

Etre en accord avec nous-même, prendre soin de soi, écouter ses besoins, être attentif à nos émotions, apaiser le mental, éveiller sa conscience, développer l’amour pour soi, donner de l’amour autour de soi, faire circuler l’énergie, dialoguer avec son âme, la rassurer, lui proposer un corps pour s’éveiller, développer la confiance, le courage, la paix…
Ici j’ai compris le chemin pour se relier au divin et permettre à son âme « Atman » de s’exprimer et d’expérimenter ce corps. Être en bonne santé nous permet de suivre le chemin spirituel vers la libération de l’âme « Moksha », c’est le sens sacré de l’Ayurvéda. C’est un voyage que propose la « roue de Sansara », le cycle des réincarnations jusqu’à cette libération.

J'ai adoré me lever à 5h et explorer la magie de ce moment-là « Brahma Muhurta », juste avant l'aube puis rejoindre le groupe de prières au temple et après quelques lacets en scooter à travers la ville qui se réveille, rejoindre le groupe d'Indiennes pour l'heure de yoga. Je poursuivais la matinée par un petit déjeuner, les courses au marché, la préparation des repas - ce qui pour moi en tant que chef cuisinière représente un pur moment de délices riche en apprentissage ! La journée se poursuivait par un temps de travail au bureau avec mon hôte, les lectures, les rencontres, les visites à la famille, les repas partagés et les soirées entre amis.

Il y a toujours en Inde une fête, un festival, un Dieu ou une Déesse à honorer, un hommage à présenter, un « puja », une bougie à allumer, une pensée pour quelqu'un. Les rituels ont une place importante, ils permettent de se rassembler, de purifier les corps, d'écouter son âme, de se relier aux divinités. La musique, la danse tout comme la nourriture sont des offrandes aux Dieux. La nourriture est sacrée, l'offrande est appelée « Prasad » qui signifie en Sanscrit « miséricorde, splendeur, grâce ». J'ai assisté aux offrandes le matin au temple Jain. Tous les éléments semblent ici réunis : la terre avec la pâte de santal, les matières, la nourriture, le sucre, le riz... - le feu avec les lampes à huile, les bougies, les paillettes, les perles, les bouts de tissus colorées... - l'eau et les cristaux - l'air avec les bâtons d'encens, la musique, le claquement des cymbales « talam », le son de la cloche, les chants dévotionnels « bhajana » et l'éther avec les parfums subtils des épices ou celui des roses...

C'est peut-être ce qui m'a le plus émue dans ce pays, la dévotion et les rituels.

Les Mudras nous enseignent l'art du geste et de cette connexion, à Soi et au Divin. Mon professeur de yoga Shylesh de l'ashram de Shivanand à Ahmedabad m'a enseigné quelques mudras. Nous avons aussi échangé sur l'art du yoga, les postures, les respirations, les techniques de purification, la méditation, la pleine conscience, la mission de vie...

Photo de deux personnes en train de pratiquer le Yoga.
J'ai découvert une pratique de yoga où chaque rendez-vous est l'occasion de se retrouver, de réveiller son corps, en harmonie, ensemble, avec simplicité et joyeusement. Les exercices étaient parfois intenses et pourtant jamais épuisants. Il y avait la salutation au soleil le lundi, les mardis étaient consacrés à la danse... la semaine se terminait par la petite marche du vendredi et toujours des exercices de respirations, des étirements, de la place pour les rires et la relaxation en fin de séance.

L'assiette ayurvédique 

Curieuse de découvrir un peu plus l'Ayurvéda, j'ai eu l'occasion d'interviewer un médecin Ayurvédique qui m'a éclairée sur le maintien de la santé. Le médecin m'a confirmé que l'alimentation est la base de notre santé. Dans l'état du Gujarat l'alimentation est végétarienne voire végane. En Inde, dans chaque famille de classe moyenne, une personne vient le matin pour préparer le petit déjeuner et le repas du midi. Elle reviendra le soir pour préparer le repas. Les proportions sont bien évaluées mais s'il arrive qu'il reste un peu de nourriture, on la met de côté pour l'offrir. Le repas est élaboré à base de produits frais, non transformés, qui contiennent le plus de Prana.
Comme il faisait chaud, un verre d'eau avec du sel et du citron nous était proposé mais je préférais toujours le fameux thé chai couleur caramel à base de lait, de sucre, de thé noir, et d'épices (gingembre, cannelle, poivre noir, clou de girofle et cardamone).

Il y a une multitude de galettes et de petits pains que l'on prépare juste avant de passer à table : les nans, les papads, les chapatis, les roties, les khakharas, les dosas, les pains de riz... j'ai aussi découvert un nombre incroyable de farine (farine de pois chiche, de millet, de tapioca, de riz, d'amarante, de sorgho, d'épeautre, de ragi) mais aussi une multitude de dahl (soupe de légumineuses, lentilles, pois chiche, haricot mungos...).
J'ai fini par supposer que toutes les céréales et les légumineuses pouvaient être réduites en farine en les mixant tout simplement...

Photo de nourriture ayurvédique et indienne.

ans l'assiette, toutes les saveurs sont réunies : le doux, le salé, l'amer, l'acide, l'astringent et le piquant. Toutes les textures aussi sont réunies (le liquide, l'onctueux, le croquant, le moelleux...). J'ai découvert également une multitude de chutneys et de pickles.

L'assiette est souvent composée de riz ou de pain de riz type « dhokla », du dahl, d'une galette, d'un curry de légumes (des gombos, des épinards, des choux-fleurs, des pommes de terre...), de beignets, les délicieux « bajiya » ou « palak rolls aux épinards » et toujours du croquant, des « cholafalis » par exemple, sans oublier la petite douceur sucrée, un lassi, ou de la noix de coco râpée trempée dans du lait, du « sooji halwa »...

J'ai découvert une variété de sucres incroyable, des sucres de dattes, de canne, de noix de coco, le muscovado (non raffiné), le trubinado (semi-raffiné) et bien sûr le jaggery.
Souvent le plat est agrémenté d'herbes fraiches, de persil, de menthe ou de coriandre. à la fin du repas, nous machions une feuille de bétel avec un sucre à la rose. Le bétel a une action carminative et permet d'éviter la formation des gaz intestinaux. Il permet aussi de garder l'haleine fraiche après le repas et il abaisse le taux de sucre dans le sang. Il y a aussi les délicieux petits grains d'anis et de cumin épicés pour faciliter la digestion. Je ne pourrais pas parler de toutes les épices et leurs bienfaits mais chaque jour, je me suis régalée !

J'ai pris le temps de me réveiller et de remercier la vie, le temps de prier, le temps de pratiquer le yoga, le temps de méditer, de profiter des douches avec le petit seau d'eau. J'ai pris le temps d'humer les épices et les fleurs, d'écouter les chants, de taper dans les mains. J'ai pris le temps de savourer chaque plat et j'ai découvert des saveurs subtiles. J'ai pris le temps de promener mon regard et de le poser là où il faisait bon rester. Un coin de ciel bleu, un sourire, un saree flamboyant, le bruit du klaxon, la musique... J'ai aimé mettre en place un petit autel chez Rina, quelques divinités, Sita, Rama, Krisna le destructeur, Vishnu le sauveur, Ganesh, Gurda, une bougie, un bâton d'encens, une guirlande de lumière, une jolie broderie, quelques guirlandes, des fleurs fraiches...

Alors je rentre confiante, je sais comment nourrir mon âme, proposer la paix et me connecter au Divin.

Je suis infiniment reconnaissante à mes hôtes Indiens de m'avoir si merveilleusement accueillie dans leur maison. Je remercie aussi chaque personne qui m'a permis de réaliser ce rêve et tout particulièrement mes maitres de yoga.

 

Les photos dans cet article sont la propriété de l'auteur.

Photo portrait de l'auteure de l'article de blog : Hélène Dufraisse.

Hélène Dufraisse

Cuisinière du restaurant Le Local 90 à Périgueux.

Conseillère en nutrition Ayurvédique.

Praticienne en massage Abhyanga

Email : lelocal90@gmail.com | Facebook : @lelocal90

90 rue Gambetta, 24000 Périgueux | Tel : 05.53.09.15.59

Verified by MonsterInsights