Epices Une pincée d’équilibre au quotidien
Epices Une pincée d’équilibre au quotidien

Epices Une pincée d’équilibre au quotidien

Dans la cuisine occidentale, les épices sont employées en petites quantités, juste pour relever quelques plats. L’Ayurveda aborde plus largement ces condiments… Pour la saveur, bien sûr, mais aussi pour stimuler la digestion ou agir en tant que « médicament » naturel pour l’organisme. Avec une telle palette d’utilisations, il est impossible d’ignorer les épices quand on parle d’Ayurveda !

Selon l’Ayurveda notre fonction digestive est l’élément-clé de notre santé. Pour faire simple, si nous digérons mal, nous ouvrons la porte à un grand nombre de dérèglements et donc de maladies. 

 

En effet, c’est dans notre alimentation que l’organisme puise tout ce dont il a besoin pour bien fonctionner, surtout de l’énergie. Mais en réalité il y a ce que nous mangeons sur toute une journée et ce que notre corps assimile vraiment. 

 

Un tri se fait donc entre ce que nous mettons dans notre bouche et ce que notre organisme va utiliser et ça, c’est le travail des enzymes digestives, une multitude de protéines qui agissent dans tout le système digestif, depuis la salive jusqu’à l’intestin. En fonction de leur rôle et de leur situation dans notre corps, ces enzymes ont différents noms : protéase, lipase, cellulase…

 

Protégez vos enzymes…

Nos enzymes digestives se lient aux aliments que nous ingérons et les transforment en ressources pour l’organisme sous forme de glucose, lactose, acides gras… Pour pouvoir exercer toutes ces fonctions, elles doivent absolument être protégées.

 

Si vos enzymes digestives ne sont pas au mieux de leur forme, vous l’observerez facilement avec l’apparition de gaz, de ballonnements et même d’allergies alimentaires. Ces indicateurs signifient que vos enzymes sont épuisées et en cela l’Ayurveda va être un véritable soutien !

 

Epices, le modérateur de vos repas

L’Ayurveda utilise les épices pour moduler les apports de l’alimentation, notamment en fonction des doshas. 

 

Vata

Si vous êtes une constitution Vata, qui relève d’une personnalité plutôt gourmande, vous devrez ajouter une belle quantité d’épices quand vous mangerez des aliments lourds ou sucrés.  Vous éviterez ainsi les flatulences auxquelles vous êtes habitué quand vous mangez trop riche !  

Vos saveurs sont la saveur douce (le sucré), le salé et l’amer. 

Mangez à heure régulière dans une atmosphère tranquille. Pour renforcer le feu digestif, 15 min avant le repas du midi et du soir, il vous est indiqué de prendre une cuillerée à thé de gingembre frais haché avec un peu de jus de citron. 

Vous devez éviter de manger trop d’aliments différents au cours d’un même repas ou sauter les repas.

Vos épices sont le cumin, le gingembre, le curcuma, le fenugrec.

 

Pitta

Les personnalités Pitta quant à elles, privilégieront les épices dans les boissons fraîches ou pour aider à la digestion. 

Vos saveurs sont la saveur douce (le sucré), l’amer et l’astringent. 

Si vous êtes Pitta, privilégiez les aliments frais ou tièdes, les jus de légumes et les infusions à la menthe poivrée.

Evitez les aliments frits, trop salés, trop chauds.

Vos épices sont la coriandre, le fenouil, le cumin, la cardamome, le gingembre, le curcuma.

 

Kapha

Comme Kapha est de nature plutôt humide, un apport en poivre va permettre d’augmenter sa chaleur. Physiquement c’est excellent pour la circulation sanguine et donc contre l’œdème ou les jambes lourdes. 

Vos saveurs sont le piquant, l’amer et l’astringent. 

Pour améliorer votre feu digestif, 15 min avant le repas du midi et du soir, il est indiqué de prendre une infusion de gingembre avec un soupçon de miel.

Vous devez éviter les aliments froids, lourds, frits, gras et sucrés mais aussi le grignotage et les boissons gazeuses.

Vos épices sont le gingembre, le poivre noir, le curcuma.

 

Ce ne sont là que quelques exemples car l’Ayurveda décline avec subtilité l’utilisation des épices en fonction des doshas, c’est-à-dire de la constitution ayurvédique de chacun et de ses besoins.

 

Sur la route des épices

Manger à sa faim, équilibré, en prenant son temps et avec plaisir est déjà un acte ayurvédique. Voilà pourquoi les épices sont essentielles en Ayurveda. Vous le savez désormais, grâce à elles, vous pouvez rendre vos repas plus échauffants ou plus digestes selon vos besoins organiques. 

 

Les épices dites « de base » sont relativement simples à trouver. Elles peuvent être consommées à tous les repas sans modération pour stimuler la digestion et nettoyer le foie. 

Il s’agit du cumin, de la moutarde, du fenugrec, du fenouil, de la coriandre, du curcuma, du sésame et de l’asa-fœtida.

 

Les épices vertes regroupent le gingembre et les feuilles de coriandre.

 

Les épices dites « nobles » sont plus rares (et souvent plus chères)… Il s’agit de la cardamone, de la cannelle, des clous de girofle, du safran et de la noix de muscade. 

Il y a aussi les faux et vrais poivres. Les vrais sont le noir, le blanc et le vert ; ils correspondent aux différents stades de maturation de la plante et sont excellents pour le système immunitaire. Il existe aussi le poivre long, connu sous le nom de Pippali. Les faux poivres sont quant à eux, les baies de Sichuan, de Cayenne et les baies roses. Ils activent la digestion et la circulation sanguine. 

Tous les piments peuvent également entrer dans la catégorie des épices quand ils sont séchés et broyés. 

Il  existe enfin les fameux mélanges tels que Tandoori, Garam Masala ou Kari.

 

Le feu digestif

Selon l’Ayurveda, le principe de la digestion s’appelle « Agni ». C’est à la fois le nom du processus et du feu digestif lui-même. Comme absolument toute action dans l’organisme a besoin de « nourriture » provenant du système gastro-intestinal, Agni est essentiel. 

 

En effet, une émotion, par exemple, se fera grâce au cerveau qui fabrique et diffuse une hormone, quelle qu’elle soit. Or pour fonctionner, le cerveau a besoin de « carburant » et celui-ci provient forcément au départ de notre alimentation et de son traitement par le feu digestif.

 

Ce circuit parcouru par tout ce que nous avalons est donc au cœur de la médecine ayurvédique, d’où l’importance d’entretenir Agni au meilleur de sa forme. Et c’est en cela que les épices sont une aide précieuse. 

 

Les épices digestives

Cinq épices sont reconnues en Ayurveda pour augmenter le flux 

de la bile, l’activité des enzymes pancréatiques, l’activité de l’enzyme de l’intestin grêle, le métabolisme des graisses et du sucre et diminuer les gaz et les ballonnements. Ces épices ont aussi des effets anti-radicaux libres. Elles permettent d’équilibrer le poids, favoriser l’élimination et améliorer la santé de l’intestin. 

 

Il s’agit du fenouil, de la coriandre, du cumin, du cardamome et du gingembre. En Inde, ces cinq épices sont offertes fraîches à la fin du repas. En Occident, on préfère consommer  certaines d’entre elles dans des mélanges tels que le kari ou le kari madras.

 

Le régime sans sel

Hypertension, problème cardiaque, corticoïdes… Dans certains cas, un régime sans sel s’impose et en France, ce n’est pas si simple de s’y résoudre. En effet, la plupart d’entre nous consommons 10 g de sel par jour. Parfois plus puisqu’environ 1,5 g de sel est présent naturellement dans les aliments, 2 g ajoutés en cuisinant ou à table, et 3,5 g sont présents dans les aliments préparés industriellement.

 

Pour limiter voire éviter de consommer du sel, remplacez-le par les épices ! En effet, des oignons caramélisés dans de l’huile puis déglacés à l’eau et aromatisés d’épices pourront fournir simplement et facilement un substitut au sel. Vous garderez tout le plaisir des repas sans les inconvénients !

 

Il est à noter* que les personnes qui consomment des épices plus d’une fois par semaine auraient un risque de décès, toutes causes confondues, réduit de 10% à 14% par rapport à celles qui n’en mangent jamais.

 

Epicer les plats

Inséparables de la cuisine et des principes ayurvédiques, les épices confortent l’idée que chacun doit être capable de prendre en charge sa propre vie et sa santé. 

Il faut donc choisir les épices en fonction de vos attentes autant que de vos goûts et les utiliser judicieusement dans la cuisine. Ce sera notamment en les mélangeant aux légumes pendant la cuisson que l’on obtiendra les meilleurs effets sur la santé. 

 

Comme nous l’avons vu précédemment, les épices utilisées en fonction de la nourriture en cours de préparation et du type de constitution ayurvédique ou dosha, stimuleront tous les organes digestifs pour produire les enzymes nécessaires à l’assimilation et l’absorption totales des aliments. 

 

Kelly Jastszebski

Naturopathe

www.naturopathebordeaux.fr