La nourriture en Ayurveda
La nourriture en Ayurveda

La nourriture en Ayurveda

La nutrition est clairement l’un des piliers fondamentaux en ayurvéda, cette science de la vie qui nous est transmise pour nous aider à rester en bonne santé ou à récupérer une santé globale, autant physique que mentale et spirituelle. 

Je vous invite à plonger aujourd’hui sur ce concept de nourriture : qu’est-ce que la nourriture selon l’ayurvéda ? 

D’un point de vue strict, la nourriture correspond logiquement à toute la panoplie d’aliments que nous pouvons ingérer comme les fruits, les légumes, les céréales, les produits animaux… mais d’un point de vue plus général la nourriture est bien plus que cela : “nourriture” est tout ce qui atteint et nourrit tous les plans de notre être : notre corps physique mais aussi nos corps subtils. En effet, nous sommes également nourris par nos pensées, nos émotions, nos sentiments, ainsi que par toutes les impressions et toutes les perceptions que nous pouvons recueillir par nos indriyas, nos cinq organes des sens. 

Tout comme l’alimentation diététique, toutes les perceptions, les pensées, les émotions et les sentiments doivent être digérés pour qu’ils puissent réellement nourrir notre corps et notre esprit. 

Ainsi, une fois que nous percevons des informations à travers nos yeux, nos oreilles, notre nez, notre peau ou notre langue elles sont interprétées par Manas, notre mental conditionné. C’est cette interprétation qui détermine comment nous allons « vivre » ou « digérer » toutes ces informations qui nous parviennent. 

Par exemple, lorsque nous portons notre attention sur un objet, nous pouvons voir ses formes et ses couleurs, écouter ses sons, ressentir ses odeurs et ses textures et, éventuellement, goûter ses saveurs. Cette observation à travers les cinq organes des sens est neutre, mais son analyse ou interprétation se fait à travers notre mental qui lui est conditionné par nos expériences antérieures, ainsi que par nos mémoires. De cette façon, la douce odeur d’une fleur printanière peut vous plonger dans un agréable souvenir d’enfance qui vous fera interpréter cette odeur comme bonne, désirable ou positive, vous donnant une sensation d’être pleinement nourri.  Cependant, si cette même odeur vous plonge dans une mémoire tragique du passé, vous aurez l’impression d’être envahi de sentiments plus négatifs et une léthargie peut s’installer. Dans les deux cas de figure la perception sensorielle a été digérée et le résultat de cette digestion nous a nourris, mais dans le premier cas on peut considérer cette nourriture comme plus positive et salutaire pour la santé alors que dans le deuxième cas cette nourriture est nocive pour l’être. 

En étudiant l’anatomie et la physiologie ayurvédiques, il devient évident que nous sommes ce que nous digérons, vu que le résultat de la digestion de la nourriture est la création de rasa, le premier dhātu (tissu corporel) à être créé. Selon les textes ayurvédiques, rasa a pour fonction de nourrir le corps (AH.Su.11.4) et de la qualité de ce premier dhātu dépendra la qualité des dhātus suivants (systèmes sanguin, musculaire, adipeux, osseux, nerveux et reproducteur). 

C’est āgni, le processus alchimique de digestion, qui permet la transformation du « non soi » (aliments, perceptions, pensées…) en « soi ». Ainsi, la qualité de notre nourriture, c’est-à-dire des aliments, mais aussi des perceptions, émotions, sentiments, pensées, est donc directement liée à la qualité de notre être. 

Si on analyse attentivement le terme « rasa » on peut davantage comprendre le concept de nourriture selon l’ayurvéda. Rasa signifie à la fois : saveur, affection, sentiment, liquide nourricier, amour, lymphe et plasma. 

Il est intéressant d’observer que rasa a pour site de production « hrdayam », c’est-à-dire le centre ou le cœur. Le cœur est donc le premier « réceptacle » de « ce qui nous nourrit », une fois que le processus digestif est fini. C’est aussi depuis le cœur que les différents tissus corporels seront formés créant ce que nous pouvons appeler le « soi », et c’est aussi depuis le cœur que nous sommes « nourris ». 

C’est le cœur qui va donner « de la saveur » à la vie et à qui nous sommes. C’est la nourriture dans le sens large qui va métaboliser « qui nous sommes », qui va façonner « qui nous sommes », qui va influencer « qui nous sommes ». On réalise ainsi facilement pourquoi la nourriture est un pilier fondamental de l’ayurvéda et pourquoi nous ne pouvons donc pas comprendre véritablement la nutrition ayurvédique si nous considérons uniquement sa partie « diététique ». 

 

Maintenant que j’ai exprimé cette idée j’aimerais vous amener un peu plus loin, vers la pratique. Pourquoi ? Parce que l’ayurvéda n’est pas une science à lire dans un article comme ceci simplement pour nourrir la raison… non ! L’ayurvéda est une science qui doit être pratiquée, vécue, expérimentée, pour qu’elle puisse porter réellement ses fruits et améliorer votre santé ! 

Je vous invite donc à vous arrêter à la fin de cet article et à réfléchir, à vous poser les bonnes questions : 

• « Avec quoi je nourris mon corps ? Quelle est la qualité des aliments que j’ingère ? Est-ce que je prends le temps de les savourer ? Est-ce que je prends le temps de digérer un repas avant de commencer un deuxième ? »

• « Avec quoi je nourris mon esprit ? Est-ce que je « rumine » sur certaines impressions, pensées ou évènements ? Qu’est-ce que je fais pour améliorer la qualité de mes pensées, de mes sentiments et de mes émotions ? »

• « Comment je remplis mon cœur ? Comment mon cœur nourrit mon être tout entier ? »

• « Comment la façon dont je choisis de nourrir mon corps et mon esprit influence-t-elle qui je suis ou comment je suis en ce moment ? »

  

Ces questions peuvent vous servir de départ pour une observation de vous-même… tout commence par une observation en ayurvéda… commencez par vous observer, mais surtout sans vous juger… puis vous serez capable de corriger votre nourriture de vous-même… en prenant votre santé en mains !

 

Je vous souhaite une bonne pratique d’observation.  

Rita Oosterbeek

Thérapeute ayurveda naturopathe

www.ayurnaturformations.com