L'endométriose et l'Ayurveda
L'endométriose et l'Ayurveda

L'endométriose et l'Ayurveda

Douleur, fatigue chronique, stigmatisation : la qualité de vie des femmes atteintes d’endométriose est fortement impactée, tant sur le plan social, personnel que professionnel. Cependant, des solutions naturelles existent pour soulager cette maladie. Découvrez-en plus avec l’Ayurveda.

Aujourd’hui, c’est 176 millions de femmes dans le monde qui souffrent d’endométriose, soit 1 femme sur 10. Cette maladie gynécologique encore méconnue est souvent diagnostiquée de manière tardive, en moyenne dix ans après les premiers symptômes et constitue une cause courante d’infertilité. Il est d’ailleurs assez fréquent que l’endométriose soit découverte à l’occasion d’une recherche de traitement contre
l’infertilité.

QU'EST-CE QUE L'ENDOMÉTRIOSE ?

Une fois par mois, l’endomètre (les parois de l’utérus) s’épaissit pour accueillir une éventuelle grossesse. S’il n’y a pas fécondation, l’ovule ainsi qu’une partie de l’endomètre se détache de l’utérus en produisant des saignements : ce sont les menstruations.
L’endométriose est une anomalie de l’endomètre, c’est lorsque les cellules de l’endomètre se déplacent pour migrer vers d’autres endroits, d’autres organes, ce qui va générer de nombreuses complications. Dans la plupart des cas, l’endométriose se situe à l’extérieur de l’utérus (au niveau des ovaires, des intestins ou des cavités) mais il arrive que des cellules migrent à l’intérieur de l’utérus, on parle alors d’endométriose interne que l’on nomme adénomyose. Il existe de nombreuses causes liées au déplacement des cellules : mauvaise direction du flux de sang pendant les règles, rétroversion de l’utérus, système immunitaire affaibli, facteurs hormonaux, génétiques et environnementaux.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES ?

S’il y a bien un symptôme qui caractérise l’endométriose, c’est la douleur : douleur pendant les menstruations que l’on appelle la dysménorrhée, douleur pendant les rapports sexuels que l’on nomme la dyspareunie. Les femmes peuvent également souffrir de douleurs pelviennes fréquentes, de douleurs lombaires, abdominales, ombilicales, ainsi que de difficultés pour uriner.

L’endométriose est généralement liée au cycle menstruel et se manifeste plus fréquemment au moment des règles ou de l’ovulation. Une femme qui souffre d’endométriose peut également souffrir de désordres menstruels comme la ménorragie (c’est lorsque le flux menstruel est trop abondant) ou la polyménorrhée (lorsque le cycle menstruel se raccourcit) ou simplement d’irrégularité au niveau du cycle menstruel.

L'APPROCHE AYURVÉDIQUE

En Ayurveda, chaque personne est unique et les causes et les symptômes peuvent varier d’une femme à l’autre. Cependant, il faut savoir que Vata est dominant dans le stade d’implantation de la maladie car il est fortement impliqué dans la gestion de la douleur. Il faudra donc suivre une hygiène de vie adaptée pour ne pas déséquilibrer davantage ce dosha.

Adopter une routine quotidienne ne se met pas en place du jour au lendemain, et pour qu’elle s’inscrive durablement et qu’elle ne soit pas vécue comme une contrainte, il est important de laisser de côté toute forme de culpabilisation, d’y aller progressivement et d’intégrer certains rituels, étape par étape. Dans le cas de l’endométriose, l’Ayurveda préconise de réduire l’activité sportive intense pendant les règles qui ne va faire qu’accentuer la douleur et les situations d’inconfort et de privilégier davantage les exercices d’étirement et de relaxation.

Côté nutrition, évitez de consommer des aliments transformés, du sucre raffiné, des aliments surgelés, dénaturés, des boissons froides qui vont contracter les organes et ralentir le métabolisme. Les saveurs amères et astringentes sont déconseillées car elles vont créer de la sécheresse et aggraver Vata. Privilégiez la nourriture fraîchement préparée, l’utilisation du ghee dans vos plats, qui va permettre de nettoyer, réhydrater et tonifier les systèmes du corps. Cuisinez avec les graines de cumin qui vont être efficaces pour améliorer la digestion, les graines de cardamome qui vont aider à lutter contre les douleurs et les spasmes musculaires, les graines de Fenugrec, reconnues pour leurs vertus anti-inflammatoires, apaisantes et stimulantes, et l’Asa Foetida qui va limiter les ballonnements et les flatulences tout en purifiant la flore intestinale. L’huile de sésame peut être intéressante à intégrer en cuisine car c’est une huile qui supporte bien la chaleur et qui peut s’avérer très utile pour améliorer la force, la vigueur et redynamiser le système immunitaire.

L’activité sportive régulière est recommandée pour faire circuler l’énergie ainsi que les massages et automassages à l’huile chaude car ils vont aider à réduire la douleur, qui est le symptôme majeur de la maladie. Les exercices de respiration quant à eux vont aider à calmer l’esprit, favoriser la détente et combattre le stress oxydatif accentué par l’endométriose.

La régularité est primordiale : manger et se coucher à heure fixe, veiller à la qualité de son sommeil, cela demande un peu de discipline mais avec le temps, ces habitudes seront vos meilleurs alliés pour restaurer une hygiène de vie saine et prévenir les symptômes néfastes de la maladie.

ET AUJOURD'HUI ?

Depuis février 2022, les autorités se mobilisent pour faire de l’endométriose une priorité de santé publique. Une stratégie de lutte nationale contre l’endométriose a été lancée pour renforcer la recherche, améliorer l’offre de soins, faire connaître l’endométriose et lutter contre la stigmatisation.

Cette maladie, longtemps méconnue du grand public ne possède malheureusement pas de traitement à ce jour. De nombreux projets de recherches cliniques sont en cours, il serait donc intéressant que la médecine ayurvédique, qui se concentre davantage sur les causes que sur les symptômes, puisse agir en complémentarité de la médecine occidentale grâce à son approche préventive.

L’Ayurveda s’intéresse depuis des millénaires à la santé des femmes, elle a rapidement compris que la physiologie féminine était différente à soigner et qu’elle méritait une attention particulière. Une branche de la médecine lui est même spécialement dédiée et offre des outils précieux pour prendre soin de soi.

Si vous avez le moindre doute concernant votre état de santé ou le moindre symptôme, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé.

Morgane de Women of Ayurveda

www.womenofayurveda.com

Instagram : @women_of_ayurveda

Facebook : @Women of Ayurveda