Amalaki, l’infirmière
Amalaki, l’infirmière

Amalaki, l’infirmière

Amalaki ou amla, Emblica officinalis est une des plantes les plus citées dans les textes ayurvédiques. Considéré comme une des plantes les plus régénérantes, ce fruit du groseillier indien convient à tous les doshas. Ses propriétés médicinales à large spectre font d’elle une plante de référence, ce qui lui vaut le nom de plante « infirmière ». 

Amla veut dire « acide ». La saveur acide stimule le métabolisme, donne de l’appétit, réduit les gaz, énergise le corps et permet d’avoir un esprit vif et perspicace. En temps normal, cette saveur convient particulièrement au dosha Vata mais cette baie aux milles vertus fait exception à la règle. Si la saveur acide prédomine chez elle, sa combinaison exceptionnelle de cinq saveurs sur six (sucrée, acide, amère, astringente, piquante) lui offre une polyvalence remarquable qui lui permet d’harmoniser tous les doshas. 

Régénérante, immunitaire, digestive, cardiovasculaire, cosmétique… On attribue à l’amalaki une panoplie de propriétés curatives si vaste qu’il serait impossible de toutes les citer ici. Partons à la découverte de cette panacée ayurvédique !

 

Une plante régénérante

En Ayurveda, l’amalaki est connue, en premier lieu, pour son incroyable potentiel de régénération du corps et des tissus. En effet, cette plante tonique est un rasayana : elle augmente notre capacité personnelle de vitalité et d’immunité (ojas) en permettant un renouvellement et une reconstitution des cellules et tissus du corps. Par exemple, elle facilite les processus de cicatrisation, augmente les globules rouges, prévient l’anémie, donne de la force, ralentit le vieillissement des cellules et favorise la solidité et la pousse des phanères (cheveux, ongles, dents). 

L’amalaki est la plante la plus riche en vitamine C. Avec une teneur de 300 mg par fruit, elle surpasse haut la main l’orange ou l’acérola. Véritable plante immunitaire, elle est un puissant bouclier de défense pour le corps. Son action antibactérienne soutient l’organisme contre les virus et les faiblesses. 

Son appellation d’infirmière prend ici tout son sens. En effet, l’Ayurveda recense quatre piliers fondamentaux dans le processus de guérison : le médecin, le patient, le traitement et l’infirmière. Sans cette dernière, l’accompagnement s’écroule comme une maison sans fondations. L’amalaki est une infirmière dans toute sa splendeur qui renforce l’organisme et consolide son immunité.

 

Une plante digestive

Selon l’Ayurveda, la digestion est la clé du bien-être. L’amalaki est une plante digestive qui permet une meilleure absorption des nutriments et un transit fluide. Elle réduit l’acidité et a une puissante action anti-inflammatoire. Elle est un des ingrédients de la fameuse formule du Triphala, grand remède ayurvédique principalement connu pour ses vertus digestives. L’amalaki a également la capacité de purifier le sang, de réduire le cholestérol, d’abaisser le taux de sucre sanguin et de libérer le corps des pollutions aux métaux lourds et additifs chimiques. Elle a des propriétés diurétiques, dépuratives et purifiantes.

 

Une plante du corps et de l’esprit

L’Ayurveda est une médecine holistique, elle accompagne les êtres au niveau physique, psychologique et spirituel. L’amalaki agit sur toutes ces sphères. Elle est une plante sattvique, ce qui veut dire qu’elle permet de favoriser le calme, la joie et la clarté d’esprit. Elle aiguise toutes les perceptions, notamment la vue mais aussi le goût en nettoyant la bouche et en renforçant les gencives. Considérée comme une grande protectrice, elle est vénérée comme une plante divine en Inde. 

Traditionnellement, elle peut être également appliquée en voie externe sur tout le crâne pour les troubles mentaux.

Une plante cosmétique

L’amalaki est employée dans de nombreuses formules cosmétiques pour son action antioxydante. Par exemple, elle peut être utilisée comme shampoing en cataplasme sur les cheveux, seule ou en mélange. On lui attribue des vertus anti-chute et anti-cheveux blancs. Elle apporte également de l’éclat à la peau.

Vous l’aurez compris, l’amalaki n’a pas fini de nous surprendre avec ses propriétés médicinales étonnantes ! Si elle a fait l’objet de nombreuses études scientifiques, cette plante reste encore peu connue en France. On la trouve parfois sous forme de confiture, de jus ou de chutney et plus rarement sous forme de fruit. La galénique la plus simple et la plus accessible est la poudre du fruit séché ou les compléments alimentaires qui nous permettent de l’intégrer à notre vie toutes saisons confondues pour profiter de sa myriade de vertus. 

Une infirmière à domicile pour un équilibre holistique aux fondations stables et joyeuses !

Gwenaëlle Batard

Praticienne ayurvédique, herbaliste, auteure et chroniqueuse

www.mihira-ayurveda.com